Plasturgie & Développement durable

Plasturgie & Développement durable

Ou comment les entreprises de plasturgie s’efforcent de préserver un équilibre, souvent fragile et complexe, entre développement économique, progrès social et protection de l’environnement.
Favoriser la création de richesses : la performance économique

Les plastiques ne consomment que 4% de la production mondiale de pétrole, une bien maigre part pour une production importante !

Ce rapport mathématique a bien évidemment un impact sur la consommation de l’ensemble des matières premières traditionnelles (bois, métal). Par ailleurs, les progrès technologiques constants dans ce secteur de production permettent une utilisation toujours plus réduite des matières premières plastiques, avec des performances équivalentes voire améliorées.

Grâce à leur grande malléabilité, leur qualité isolante, leur grande résistance et leur légèreté, ils ont généré des baisses de coûts importantes tant en termes de fabrication, de transports, que de consommation d’énergie. Les plastiques sont ainsi devenus indispensables à l’ensemble des secteurs industriels et de consommation, en créant de nombreux emplois et donc des richesses pour le pays.

Satisfaire les besoins humains et répondre à un objectif d’égalité sociale : la responsabilité sociale

Peu coûteux pour une production à grande échelle, les plastiques ont rapidement donné accès au plus grand nombre à une meilleure qualité de vie que ce soit, par exemple, dans le textile, dans l’électroménager ou encore l’automobile.

Appliqués à l’hygiène et à la santé, les matières plastiques participent également au prolongement de la durée de vie que ce soit :

  • en assurant une meilleure préservation des aliments
  • par la création de nouveaux produits pour des soins en toute sécurité (seringues, poches, prothèses,…)
  • en permettant d’acheminer de l’eau dans le désert grâce aux systèmes d’irrigations en matières plastiques

Préserver, améliorer, valoriser l’environnement et les ressources naturelles : le respect de l’environnement

Isolants thermiques, les plastiques permettent de réduire la consommation et la déperdition d’énergie avec une meilleure isolation des bâtiments et des véhicules.
Jusqu’à 85% plus légers que les matériaux traditionnels, les plastiques permettent également la réduction du carburant utilisé pour les transports.
Durables et résistants, peu sensibles à la corrosion et aux intempéries, ils rendent possibles des conceptions sur le long terme (tuyauteries, peintures automobiles,…). Ils nécessitent également beaucoup moins, voire par du tout, d’entretien.
C’est aussi grâce à l’ensemble de ces vertus que les plastiques permettent de réduire de façon générale la pollution. A ce titre, la profession est particulièrement vigilante à la mise en place de règlementations et de normes, qui vont de la conception à l’usage, en passant par la fabrication (réduction des gaz à effet de serre, maîtrise des émissions de composés organiques volatils, diminution des consommations énergétiques).

Produire moins de déchets, réutiliser, recycler, revaloriser, mais aussi, innover en éco-concevant les produits de demain et en développant de nouveaux matériaux… Tels pourraient être les maîtres-mots de la profession.

Aujourd’hui, la volonté générale est d’aller vers une diminution de mise à la décharge, de diminuer les déchets. Pour ce faire, les innovations technologiques permettent la réduction de la matière pour des qualités équivalentes et donc la réduction des déchets. La sensibilisation générale à la problématique est également la mise en place d’équipements et à l’éducation de l’ensemble de la population pour un recyclage efficace des plastiques : trier c’est valoriser ! Soit par la transformation des produits manufacturés en de nouveaux produits, soit, par la production d’énergie par la combustion des déchets.

Les plastiques sont les matériaux du 21ème siècle ! 
Comme en témoigne la recherche pour le développement de matériaux biosourcés et la fabrication des énergies renouvelables : panneaux solaires, cellules photovoltaïques, éoliennes,… tous contiennent des composants en plastique !

Pas de commentaire.

Vous devez-être connecté pour publier un commentaire